Cachez vos textes pour développer la compréhension chez vos élèves!

Capture d’écran 2017-01-24 à 14.52.17.png

 

Un outil simple et utile

Dans le cadre de ma formation Enseigner la compréhension avec le tableau interactif que je donne depuis six ans, j’ai rencontré des centaines d’enseignants et orthopédagogues à la recherche de moyens pour aider leurs élèves à mieux comprendre quand ils lisent.

Si c’est également votre cas, laissez-moi vous présenter un outil inclus dans le logiciel de votre tableau interactif qui peut vous prêter main-forte : le masque d’écran! Vous pouvez l’utiliser sur votre ordinateur si vous possédez Smart Notebook. Si vous disposez plutôt du logiciel ActivInspire, vous le trouverez sous le nom du rideau.

Grâce à ce fabuleux outil, vos élèves voient seulement ce que vous désirez leur montrer! Vous contrôlez donc l’affichage à l’écran d’un texte que vous voulez leur faire lire. Vous avez ainsi la possibilité de dévoiler son contenu une ligne à la fois. Le masque d’écran peut être abaissé verticalement… et même horizontalement avec Smart Notebook.

Vous pouvez vous en servir avec des textes :

  • En ligne (sites web, Google Doc…)
  • En format physique (Word, Pages, PDF, PPT…)
  • Dans un fichier interactif (Smart Notebook ou ActivInspire)

 

5 bonnes raisons d’utiliser le masque d’écran

1) Vous permettez à vos élèves, particulièrement à ceux qui ont une faible mémoire de travail, de mieux intégrer les nouvelles informations et de générer de meilleures inférences.

2) Vous bénéficiez d’un temps d’arrêt profitable pour enseigner à vos élèves des stratégies de compréhension comme la prédiction et le questionnement.

3) Vous facilitez la compréhension chez vos élèves qui ont des difficultés en fluidité, plus précisément avec la vitesse de lecture.

4) Vous augmentez l’engagement de vos élèves en stimulant leur curiosité naturelle vu qu’ils n’ont pas accès à la suite du texte.

5) Vous tirez avantage de la technologie pour donner une réelle valeur ajoutée à votre enseignement.

L’image servant d’exemple est tirée de Sur les traces de l’inférence. Cette activité interactive est disponible sur www.rivieraeducation.com dans une version destinée aux élèves de 6 à 10 ans et une autre à ceux de 11 à 14 ans.

Sébastien Gagnon, consultant pédagogique

 

 

 

 

 

 

 

Vos élèves développent-ils leur flexibilité… en lecture?

canstockphoto12543231

 

Comprendre, c’est construire dans notre cerveau une première représentation au début du texte et la faire évoluer en intégrant les nouveaux éléments au cours de la lecture. Certains jeunes éprouvent de la difficulté à les intégrer tandis que d’autres ont tendance à conserver leur hypothèse de départ même en présence d’éléments contradictoires. Pour arriver à bien comprendre, vos élèves doivent apprendre à être flexibles!

 

Quelques pistes pour enseigner la flexibilité

  • Lors de lecture en groupe, attirer l’attention de vos élèves sur le fait qu’ils doivent demeurer alertes et ne pas rester nécessairement fixés à leur première idée.
  • Demander à vos élèves de relire un texte pour retrouver et réunir les indices qui leur permettent de justifier leurs hypothèses et leur compréhension.
  • Donner à vos élèves le début d’un texte, leur demander de répondre à des questions et leur présenter la fin du texte.

 

La flexibilité en action

Afin de rendre plus concret la flexibilité et de proposer une façon différente de la travailler, j’aimerais vous faire vivre une courte activité si vous avez envie de vous prêter au jeu!

Voici une question pour vous.

1

 

 

Voici la première phrase du texte.

2

Quelle serait votre réponse à la question?

 

 

 

Voici la deuxième phrase du texte.

3

Quelle serait votre réponse à la question?

Est-ce la même ou a-t-elle changé?

 

 

 

Voici la troisième phrase du texte.

4

Quelle serait votre réponse à la question?

Est-ce la même ou a-t-elle changé?

 

 

 

Voici la dernière phrase du texte.

5

Quelle serait votre réponse finale?

A-t-elle changé plusieurs fois au cours de votre lecture?

 

 

 

6

Vous avez donc trouvé que Michel est un boulanger!

 

 

 

Comment avez-vous fait?

Que s’est-il passé dans votre cerveau?

 

 

 

7

 

Au cours de la lecture, vous avez réalisé un travail pas à pas en réunissant et en intégrant les nouveaux indices (traces). Vous avez révisé votre représentation mentale afin d’ajuster votre hypothèse. En d’autres mots, vous avez fait preuve de flexibilité!

L’activité que vous venez de vivre représente un aperçu de la 1re édition de Sur les traces de l’inférence pour les 6 à 10 ans. Elle vise à travailler les inférences et la flexibilité à l’aide de votre tableau interactif. Une version pour les 11 à 14 ans avec des textes plus longs et plus complexes est maintenant disponible. Rendez-vous sur www.rivieraeducation.com pour en savoir plus!

 

Sébastien Gagnon, consultant pédagogique